Réseau international francophone de formation policière
Vous êtes ici :
  1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. Une policière de la Sûreté du Québec représente FRANCOPOL à l’ICANN60

Une policière de la Sûreté du Québec représente FRANCOPOL à l’ICANN60

2017-11-15

Madame Wilson participant à l'ICANN60

Mme Wilson et Mr Oppermann au secrétariat général de FRANCOPOL

La sergente Nadine Wilson a activement participé, au nom de FRANCOPOL, à la 60e Assemble générale de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (Société pour l'attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet) qui s’est tenue à Abou Dabi du 28 octobre au 3 novembre 2017. Madame Wilson nous parle de son expérience.

Secrétariat général : Pourriez-vous nous expliquer ce qu’est l’ICANN?

Nadine Wilson : l'ICANN est une organisation sans but lucratif dont le rôle premier est d'allouer l'espace des adresses de protocole Internet, d'attribuer les identificateurs de protocole (IP), de gérer le système de noms de domaine de premier niveau (génériques et nationaux), et d'assurer les fonctions de gestion du système de serveurs racines du DNS. L’ICANN est l’acteur central dans la sécurité, la stabilité et la coordination mondiale du système d’échanges. Depuis sa création le comité technique cybercriminalité de FRANCOPOL est représenté lors des assemblées de l’ICANN.

SG : Quels sont les enjeux qui ont été évoqués lors de cette Assemblée générale?

NW : L’enjeu de cette année est la tendance à la privatisation au niveau de la requête WHOIS (contraction de l'anglais who is?, signifiant « qui est ? »). Ce service de recherche est fourni par les registres Internet et permettent d'obtenir des informations sur une adresse IP ou un nom de domaine. Ces informations ont des usages très variés, comme la recherche du titulaire d'un nom de domaine par une société qui souhaiterait l'obtenir. L’impact de cette privatisation est majeur pour nos enquêtes en matière de cybercriminalité. Nous n’aurons plus accès aux informations et coordonnés des potentiels suspects a qui appartiennent (payant) un nom de domaine leur permettant de commettre des actes criminels. Cette information sera accessible uniquement par documents légaux (ordonnance de communication). Le débat est donc très intense au niveau des différentes parties concernées tant au niveau privé (les registraires) que public (gouvernement, policier). Également, la croissance et les nouvelles formes d’hameçonnage sont des enjeux criminels majeurs, lesquels phénomènes sont étroitement liés aux abus d’appropriations illégales de noms de domaine.

SG : À titre de policière, quelle est la pertinence d’être présent à L’ICANN?

NW : D’une certaine façon, l’ICANN est le grand régulateur d’Internet. On trouve le meilleur comme le pire sur Internet qui est devenu un vaste terrain d’action pour toute forme de criminalité. Il est important que les forces policières puissent donner leur point de vue et exprimer leurs attentes voire leurs préoccupations face à ces enjeux de sécurité qui nous affectent au quotidien. Le réseautage lors de ces rencontres est impressionnant. Plusieurs centaines de participants sont réunis lors de ces rencontres. J’ai pu échanger avec de nombreux collègues d’horizons très différents. Ces échanges m’ont permis de mieux appréhender certaines réalités locales versus mon quotidien québécois. Finalement, à mon retour de mission, j’ai eu la chance de présenter à mes collègues les différents sujets et enjeux ayant été abordés lors de cette conférence afin de faire partager au plus grand nombre l’apprentissage reçu.

SG : Quel est l’intérêt de FRANCOPOL de participer à ce type d’événements?

NW : L’ICANN est une société basée aux États-Unis qui est régit par des lois américaines. L’impact de ses décisions est néanmoins universel, sa compétence est mondiale. La présence de FRANCOPOL permet de rappeler l’indispensable diversité des acteurs de l’Internet et d’amener d’autres points de vue sur nos pratiques spécifiques. Même si Internet est un lieu d’échange majoritairement anglophone, à titre de représentante de FRANCOPOL, j’ai mis un point d’honneur à m’exprimer en français lors de mes interventions au sein du comité sur la sécurité publique. J’ajouterai que l’ICANN est un formidable lieu d’échanges et de réseautage. C’est une occasion privilégiée et stratégique de faire rayonner FRANCOPOL dans ce forum d’envergure mondiale.

FRANCOPOL remercie la Direction de la Francophonie Économique et Numérique de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) pour son soutien dans la bonne réalisation de cette mission