Réseau international francophone de formation policière
Vous êtes ici :
  1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. Renforcement des capacités des forces de sécurité et des acteurs responsables de la prise en charge des mineurs dans l’espace du G5 Sahel férents services de police du pays.

Renforcement des capacités des forces de sécurité et des acteurs responsables de la prise en charge des mineurs dans l’espace du G5 Sahel férents services de police du pays.

Actualités

2019-07-15

FRANCOPOL, avec le soutien de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) et du service de sécurité intérieure (SSI) de l'ambassade de France au Tchad, a organisé du 2 au 4 juillet 2019 un atelier pluridisciplinaire à N'djamena dans l’objectif de répondre aux recommandations des actions menées en 2018 et de poursuivre les travaux entrepris pour renforcer les capacités des forces de sécurité et des acteurs responsables de la prise en charge des mineurs.

Cette rencontre d’experts a été inaugurée par monsieur Benguela Guindjina, directeur général adjoint de la Police nationale du Tchad en présence de madame Delphine Couveinhes Matsumoto, spécialiste de programme « droits de l’Homme » à l’OIF, de monsieur Philippe Patisson, attaché de sécurité intérieure auprès de l’ambassade de France au Tchad et de madame Pascale Allisse, responsable du comité technique de lutte contre les violences faites aux mineurs et aux femmes de FRANCOPOL.

Une trentaine de professionnels se sont mobilisés autour de problématiques majeures comme celles des mineurs livrés à eux-mêmes dans la rue, des enfants « talibés » ou encore de la prostitution des mineurs.

Placé sous le signe du partage des expériences, cet atelier a permis de présenter les outils pratiques dont s'est dotée la Francophonie, mais aussi de bénéficier de l’expertise de monsieur Ouintare Ouedraogo, Commissaire principal de la Police nationale du Burkina Faso, chef de la brigade régionale de protection de l’enfance, dans le but de diffuser les bonnes pratiques.

Les travaux ont permis la création d’un réseau informel de professionnels intervenant auprès des victimes de violences, nommé « Réseau national de protection de l’enfance » (RéNAP). Il sera placé sous la coordination de monsieur le commissaire divisionnaire N’Gaïssou, sous-directeur de la protection des mineurs de la police judiciaire tchadienne, du docteure Bétoubam Mossel, du ministère de la Santé publique et de monsieur Hinfiene, responsable du centre d’accueil de Koundoul avec le soutien du SSI français.

Dans le même temps, une formation de formateurs aux techniques d'audition et d'écoute des mineurs était organisée au CEFOD du 1 au 5 juillet 2019 et offerte par des experts de FRANCOPOL, belge et burkinabé. Une vingtaine de policiers - officiers de police judiciaire et enquêteurs de la sous-direction de protection des mineurs – y ont assisté et formeront à leur tour les points focaux identifiés à travers les différents services de police du pays.