Réseau international francophone de formation policière
Vous êtes ici :
  1. Accueil
  2. Nouvelles
  3. Lutte contre le terrorisme et la radicalisation : La ministre de la Sécurité publique réitère l'importance de se concerter et de coopérer pour contrer les actes terroristes

Lutte contre le terrorisme et la radicalisation : La ministre de la Sécurité publique réitère l'importance de se concerter et de coopérer pour contrer les actes terroristes

Colloque

2015-04-08

NICOLET, QC, le 8 avril 2015 /CNW Telbec/ - La vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Mme Lise Thériault, participait aujourd'hui au 4e Colloque Francopol sur la cybercriminalité qui se déroule les 8 et 9 avril à l'École nationale de police du Québec. Elle en a profité pour s'entretenir avec le directeur de la coopération internationale du ministère de l'Intérieur et président de Francopol, M. Émile Pérez. 

Lors de cette rencontre de travail avec son homologue français, la ministre a échangé sur les enjeux partagés par les sociétés francophones en matière de criminalité. Elle a abordé la nécessité de favoriser l'approche intégrée pour lutter contre la radicalisation en privilégiant une méthode d'analyse pluridisciplinaire. Elle a également souligné l'importance d'encourager la collaboration et la concertation à tous les niveaux entre la France et le Québec. Cette rencontre fait suite à celle du 10 mars dernier, à l'occasion de sa mission européenne, où Mme Thériault a discuté avec le ministre de l'Intérieur, M. Bernard Cazeneuve, des moyens à mettre de l'avant pour renforcer la collaboration bilatérale en matière de lutte contre la radicalisation violente. 

« Nous devons plus que jamais partager nos savoirs et resserrer nos liens avec les pays francophones, et plus particulièrement avec la France, si nous voulons lutter plus efficacement contre le terrorisme et la radicalisation. Notre premier devoir est d'assurer un milieu de vie sécuritaire aux citoyens que nous représentons. Ma rencontre d'aujourd'hui avec des représentants français et d'autres représentants gouvernementaux et policiers constitue un pas de plus vers l'atteinte de cet objectif », a affirmé Mme Thériault. 

Près de 125 participants assistent à ce colloque ayant pour thème Escroquerie sur Internet et radicalisation. Ils sont issus principalement d'organisations policières, mais également de ministères et d'organismes gouvernementaux ainsi que d'institutions financières. Quelques partenaires internationaux provenant de France, de Suisse, des États-Unis, de Côte d'Ivoire et du Bénin participent aussi à l'événement. Ce colloque est organisé conjointement par la Sûreté du Québec, l'École nationale de police du Québec, la Gendarmerie royale du Canada, le Service de police de la Ville de Montréal et le Service de police de la Ville de Québec. 

Née d'une initiative de la Direction des relations internationales et du protocole de la Sûreté du Québec ainsi que de la Direction de la formation de la Police nationale française, Francopol est une association apolitique qui vise essentiellement à échanger sur les meilleures pratiques et à réfléchir sur la formation et l'expertise policières tout en privilégiant la collaboration et la concertation.